Toutes les photos

Photo Pont de singePhoto Lien entre deux paysENTRELACS

commenter      partager la photo sur Facebook

ENTRELACS (par klara)

Photo vue 132 fois

Commentaire de klara sur sa photo

Racines et feuilles entremêlées, étang de La Roche, Marsac sur Don


theme de la semaine correspondant à la photoTHÈME : Lien
Photo Pont de singe   Photo Lien entre deux pays





Vos commentaires sur ENTRELACS

haut de pageVictorsergeVictorserge      (26/03/2019 - 09:39:39)     
Vie, vie, vie, vie!
haut de pageZamoyZamoy      (26/03/2019 - 10:33:01)     
Joli !
haut de pageIcilaIcila      (26/03/2019 - 13:21:40)     
De vieux liens sans un endroit très joli que je connais bien.
haut de pageAzureAzure      (27/03/2019 - 14:35:38)     
Fascinants tous ces serpents d’eau, très belle photo
haut de pageVictorsergeVictorserge      (29/03/2019 - 14:36:45)     
Voilà, j'ai retrouvé de poème d'André Velter qui parle de la vie.

La grande colère des généreux
La terre nourricière est un foutoir sans nom, plein de suc et de sève, et de charniers et de sources, de festins et de fleurs.
Personne ne doute de la férocité qui rôde dans les marais, dans les clairières, dans les prairies. Silence trompeur, calme propice aux fièvres.
Il y a sous les fougères et les mousses d'infinies embuscades qui entretiennent le carnage et les noces. Il y a toute une fécondation de meurtres dans les flaques, toute une copulante dévoration dans la paille et le grain.
Il y a cette besogne sanglante qui mange les écorces; cette fureur de crocs et de becs, de sabots et de griffes, de plumes et de venin qui jouit d'un trop plein de vie, qui épuise les saisons, qui féconde la mort.
La création se vit d'abord au ras du sol; avec l'humus et la boue, le sable et la cendre.
C'est une pâte qui lève à l'ombre; un prodige composé de ce qu'il décompose, une alchimie qui n'accepte que de l'or pourrissant.
Le temps est le premier levain des ripailles immuables, des rudiments des enfouissements, des gésines enchainées jusqu'à la nausée.
Tout déborde sous un vent de pollen; tout jaillit d'une fange éphémère; tout renaît dans un champ de dépouilles.
La terre nourricière nourrit à l'aveuglette, mais avec l'intuition du grand nombre le goût fertile et moite d'un éternel retour, le sens charnel des multitudes.
haut de pageNouflocaNoufloca      (31/03/2019 - 10:17:17)     
Après le pont de singe, voilà ce qu'il y a dessous ? Des racines ? Des serpents oui... Belle prise de vue en tout cas.

ON EN DISCUTE...



Photo Pont de singe   Photo Lien entre deux pays

Exprimez-vous !

Vous devez être connecté(e) ou inscrit(e) pour commenter cette photo.





haut de page