Toutes les photos

Photo L'insouciance.Photo Pont-Canal de CesseFileur éternel des immobilités bleues

commenter      partager la photo sur Facebook

Fileur éternel des immobilités bleues (par Victorserge)

Photo vue 312 fois

Commentaire de Victorserge sur sa photo

J’ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
– Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t’exiles,
Million d’oiseaux d’or, ô future Vigueur ?

Ajouté à ma playlist: d'illustres inconnus.
"Je les aime, ces loups qui nous tendent la patte.
Je les aime !
On oublie tout et les baisers tombent comme des feuilles mortes"
https://www.youtube.com/watch?v=6h0_3BNE0gQ
Flamenco en Granada


theme de la semaine correspondant à la photoTHÈME : Voyage
Photo L'insouciance.   Photo Pont-Canal de Cesse





Vos commentaires sur Fileur éternel des immobilités bleues

haut de pageMyrteMyrte      (06/05/2019 - 07:54:49)     
Belle illustration du voyage !
J'aime bien que l'auteur des extraits de poèmes soit cité.
haut de pageVictorsergeVictorserge      (06/05/2019 - 12:03:58)     
Oui Myrte, j'aurais pu. Mais il est tellement connu que non.
C'est comme le Boléro de Ravel. Doit on préciser que c'est Ravel?
haut de pageAmandaAmanda      (06/05/2019 - 14:03:11)     
Il plane au-dessus de nos têtes, majestueux...
haut de pageAzureAzure      (06/05/2019 - 22:29:56)     
Qui ne s'identifie pas à l'oiseau en regardant cette photo ?

@Victorserge: personnellement, j'avais complètement oublié ce passage du Bateau ivre de Rimbaud! Lu au lycée, et jamais relu depuis !!
haut de pageVictorsergeVictorserge      (06/05/2019 - 23:21:39)     
Merci Azure. J'ai toujours trouvé ce poème plus que sidérant.
Parce que la sidération (le désir d'étoiles) fige la pensée.
À une époque où j'ai radicalement décidé de changer de vie, mon premier geste fut d'apprendre par coeur Le bateau ivre.
haut de pageAzureAzure      (07/05/2019 - 12:46:48)     
Oui il a écrit ça adolescent à 17 ans, et c'est à cet âge qu'on le lit aussi en général, avant de passer à autre chose et de l'oublier !
Quel long texte! Faut être motivé pour le par coeur... http://rimbaudexplique.free.fr/poemes/bateau.html
Je lis sur ce même lien "Rimbaud rejoint en septembre 1871, Verlaine à Paris avec ce long poème, le "Bateau ivre", qu'il va réciter au cénacle parnassien. L'accueil est enthousiaste ! Pourtant, écrira Louis Aragon, admirer le “Bateau ivre” est un signe de vulgarité de l'esprit...". Je me demande quel rapport Rimbaud et Aragon entretenaient pour que ce dernier l'attaque comme ça.
Ce matin à la radio j'ai entendu un arrangement du Boléro de Ravel mais Rimbaud je n'en ai jamais entendu parler à cette même radio...
Alors une pensée pour lui, pour cette âme torturée qu'il fût et qui lui permit de créer.
haut de pageMAPMAP      (11/05/2019 - 11:22:49)     
La liberté de l'oiseau … quoi de plus beau comme symbole du voyage ...

ON EN DISCUTE...



Photo L'insouciance.   Photo Pont-Canal de Cesse

Exprimez-vous !

Vous devez être connecté(e) ou inscrit(e) pour commenter cette photo.





haut de page